Constat d’une augmentation des risques psychosociaux, de l’usure professionnelle, des souhaits de mobilité professionnelle. Inquiétant.

Les points forts :

La FSU s’est exprimée notamment sur :
les deux ans d’insuffisance, de choix au rabais de la part de notre ministère conduisant à la mise en danger des personnels. 53 fiches RSST reçues sur ce sujet ! Que la gestion de crise ministérielle catastrophique ait conduit tant de personnels à rédiger des fiches, signaler leur mal-être, exprimer des besoins doit être suivi de moyens et de dispositifs de prévention.
– la carte scolaire préparatoire à la rentrée 2022 absolument pas à la hauteur des besoins et des enjeux ;
– le manque de considération lorsque les collègues sont avertis 15 jours avant une animation pédagogique d’une journée.
– la réorganisation du remplacement qui pourrait dégrader les conditions de travail dans les écoles et pour les ZIL et BD
le manque d’AESH : 237 élèves sont sans accompagnement, donc potentiellement en souffrance, ce qui rend aussi la tâche très difficile pour les collègues. Pour certains élèves, les aides mutualisées sont redistribuées avec moins d’heures ! Les recrutements doivent donc arriver au plus vite.

Compte rendu complet et déclaration.

compte rendu site compte rendu chsctd 3 et 10 mars site

déclaration FSU CHSCTD du 03 mars 2022