un plus ? gros risques !

Communiqué
jeudi 31 janvier 2008
par  redacteur
popularité : 28%

Les attentes de l’école pour la réussite de tous les jeunes, quel que soit leur milieu social ne seront pas satisfaites par des réponses trop simples.
Ce n’est pas aux élèves de faire « l’école supplémentaire » mais à la Nation et l’Ecole Publique de faire pour tous ses élèves, un effort …décisif.

Heures supplémentaires, travail supplémentaire, effort supplémentaire… Mot à la mode pour les adultes mais qui malheureusement peut également concerner les élèves.
Les annonces ministérielles sont renouvelées et plus précises : l’Education Nationale veut organiser pour certains élèves la classe du soir ou les stages d’école pendant les vacances.
Ce que le Ministre présente comme un bonus sera proposé à ceux qui en ont le plus besoin : les « enfants d’ouvriers et de chômeurs » dit-il. En considérant les choses de cette manière, le gouvernement veut-il pratiquer la discrimination positive ? (Une autre formule à la mode.) Nous ne sommes pas loin en effet, de la stigmatisation d’enfants fragiles et en difficulté pour lesquels la recette de la réussite se trouverait dans des heures d’école supplémentaires, même « décontractées ».
Nous assistons là à une véritable fuite en avant extrêmement dangereuses car
-  ce dispositif semble être le seul moyen consacré à la difficulté scolaire : les suppressions de postes sont là pour le démontrer et cela semble attester que dans l’horaire de classe normal, « ces élèves » ne peuvent être aidés,
-  la notion de soutien scolaire est dénaturée : désormais, elle peut se résumer à un temps supplémentaire, déconnecté de la classe,
-  cette réponse unique à un problème complexe peut être temporairement populaire mais risque d’accentuer encore les inégalités,
-  cette solution d’aide est décidée autoritairement, sans prise en compte de l’appréciation des enseignants : ils sont déjà habitués à gérer les contradictions entre les intentions et les moyens mis à leur dispositions ; cette fois encore, il sont considérés comme des exécutants avant d’être reconnus comme pédagogues.
Les attentes de l’école pour la réussite de tous les jeunes, quel que soit leur milieu social ne seront pas satisfaites par des réponses trop simples.
Ce n’est pas aux élèves de faire « l’école supplémentaire » mais à la Nation et l’Ecole Publique de faire pour tous ses élèves, un effort … décisif.


Contact

FSU 37


Maison des Syndicats
18 rue de l’Oiselet
37550 St Avertin.


Tél/fax : 02 47 64 93 01
Mél : fsu37@fsu.fr

Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois