POUR LES RETRAITES, TOUS DANS L’ACTION LES 15 et 23 SEPTEMBRE !

jeudi 16 septembre 2010
par  vm
popularité : 90%

Nous avons été plus de 2,5 millions le 7 septembre. Contraints de feindre l’ouverture, Sarkozy et sa majorité n’ont pas encore renoncé à leur projet.

Pour éviter la confrontation, le Gouvernement a tenté de jouer avec le calendrier. Échec ! Jamais une rentrée sociale n’aura été aussi précoce ni
aussi forte.
Mais derrière les vraies fausses ouvertures du discours présidentiel, le cœur de la réforme demeure, les amendements du gouvernement et
de la majorité aggravent même le projet sur certains aspects.

Travailler plus longtemps pour gagner moins !
Parce qu’on prétend allonger sans cesse la durée des cotisations alors que la réalité des carrières et du travail va dans l’autre sens, le seul résultat ne peut être que la baisse des pensions.
Parce que le passage à 62 ans de l’âge légal et surtout son corollaire le passage à 67 ans de l’âge ouvrant droit au taux plein aura pour conséquences d’amplifier le système de décotes. A 62 ans certains d’entre nous verraient leur pension diminuer de 14% du seul fait de ce décalage.

« On vit plus longtemps : on doit travailler plus longtemps » ? la négation de tout le progrès humain.
Cela fait des siècles que l’allongement de la durée de vie s’accompagne de la réduction du temps de travail et de l’augmentation du temps
pour soi ; au nom de quoi devrait-on inverser cette tendance ?
Il n’y a aucune catastrophe démographique ; en revanche se pose la question des richesses produites et de leur répartition.

Fonctionnaires : ça va saigner !
Au nom de la crise financière, tous les gouvernements au lieu de remettre en cause les politiques qui ont conduit à cette crise s’acharnent
avec frénésie à imposer des plans d’austérité dont les salariés et les retraités font aujourd’hui les frais.
Parmi les premiers visés, les personnels de la Fonction publique.
Après les non remplacements des départs à la retraite, le temps est venu de baisser leurs salaires. Le gel du point d’indice est programmé pour les 3 prochaines années. Comme si cette perte de pouvoir d’achat ne suffisait pas, l’augmentation des cotisations inscrite dans le projet de
réforme des retraites représenterait en 2020 une journée de salaire par mois en moins !
Et les modalités concernant les mères de trois enfants (maintenues en 2003 grâce à nos mobilisations) seraient supprimées à court terme.
D’autres dégradations se profilent que ne manquerait pas de suggérer le comité de pilotage, chargé de réagir au moindre déficit.
Mais beaucoup le comprennent aujourd’hui : ensemble, nous pouvons faire reculer le gouvernement.

Avec la FSU, exigeons le retrait du projet de réforme. Le financement durable des retraites par répartition est possible. Participons encore plus nombreux aux actions unitaires, le 15, le 23, et à toutes celles qui seront nécessaires. mercredi 15 septembre : interpellation des députés jeudi 23 septembre : grève et manifestations !

- télécharger le tract ci-dessous


Documents joints

Tract retraites FSU

Contact

FSU 37


Maison des Syndicats
18 rue de l’Oiselet
37550 St Avertin.


Tél/fax : 02 47 64 93 01
Mél : fsu37@fsu.fr

Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois