Les précaires de l’école demandent reconnaissance

Edition du 02/03/12
vendredi 2 mars 2012
par  vm
popularité : 49%

Les précaires de l’école demandent reconnaissance

Trois anciennes salariées de l’Éducation nationale ont porté plainte aux prud’hommes de Tours pour faire requalifier des contrats à durée déterminée.

Hier matin, trois anciennes salariées de l’Éducation nationale en écoles élémentaires ont assisté à l’audience de leur plainte, au tribunal des prud’hommes. « Nous voulons faire reconnaître nos droits et être respectées, indique l’une d’elles, Chantal Mosland. On nous a proposé ces contrats d’avenir (vous voyez l’ironie !) alors que nous étions au chômage. Mais ces contrats sont régulièrement arrêtés, faute de budgets. » Les trois plaignantes, âgées de la petite cinquantaine, n’ont pas retrouvé d’emploi. Lire la suite en ligne

Télécharger l’article en pdf


Documents joints

PDF - 125 ko

Contact

FSU 37


Maison des Syndicats
18 rue de l’Oiselet
37550 St Avertin.


Tél/fax : 02 47 64 93 01
Mél : fsu37@fsu.fr

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois