En grève le 31 janvier !

vendredi 18 janvier 2013
par  vm
popularité : 46%

La Fonction publique et les services publics sont
indispensables pour tous les citoyens. Or, la situation s’est
dégradée ces dernières années pour les personnels
comme pour les usagers. Il est urgent maintenant de
changer de politique !
La crise que l’austérité aggrave ne peut pas servir de
prétexte pour ne pas répondre aux légitimes revendications
des agents publics. Leur action est un puissant moyen pour
lutter contre les inégalités et les injustices sociales.
Le gouvernement doit entendre les exigences des millions
de fonctionnaires et de contractuels qui demandent
l’amélioration de la qualité des services aux usagers et de
leurs conditions de travail.
La Fonction publique n’est pas une charge mais une
chance pour l’avenir !
La FSU entend bien faire avancer cette exigence avec les
personnels qui doivent être entendus car ce sont eux les
acteurs au quotidien de ces services.
C’est pourquoi la FSU appelle, avec la CGT et Solidaires,
les agents de la Fonction publique à être en grève le 31
janvier prochain.

- Télécharger le tract de l’intersyndicale CGT-FSU-SOLIDAIRES d’Indre et Loire

- Télécharger le tract national FSU

Ce que la FSU revendique :

Augmenter les salaires et le pouvoir d’achat

13% de perte du pouvoir d’achat indiciaire depuis
2000, 20% des agents sont payés au niveau du
SMIC et les qualifications ne sont plus respectées
et reconnues ! Il est urgent de corriger cette situation.
Les négociations qui s’ouvrent le 7 février ne doivent
pas esquiver la nécessité d’une mesure générale
immédiate de hausse des traitements :
1. La revalorisation de la valeur du point d’indice
(gelé depuis 3 ans), son indexation sur les prix,
des mesures de rattrapage des pertes ;
2. Un salaire minimum à 1600 € net ;
3. La reconstruction de la grille avec en première
mesure, une augmentation uniforme de 50 points ;
des carrières linéaires déconnectées de l’évaluation
et d’un pseudo mérite ;
4. La revalorisation salariale des filières féminisées,
bien moins rémunérées ;
5. L’intégration des indemnités dans le salaire
sous forme indiciaire.
Non seulement une meilleure rémunération du travail
des agents publics est juste mais elle aurait
de plus un effet positif sur la relance économique,
participerait activement au financement de la protection
sociale et apporterait in fine une contribution
supplémentaire pour les recettes de l’Etat.
Augmenter les salaires et les pensions dans la
Fonction publique, c’est possible et cela passe par
une autre politique fiscale mettant à contribution
tous les revenus et visant plus de justice.

Abroger la journée de carence

Cette mesure est une nouvelle amputation du
pouvoir d’achat ! Elle pénalise durement les
agents en imposant une baisse de salaire comme
s’ils étaient coupables d’être malades ! Rappelons
que cette mesure a surtout servi à l’époque à stigmatiser
les fonctionnaires... et qu’elle pénalise
plus souvent les femmes et les personnels exerçant
dans les zones urbaines difficiles.
Il est urgent d’abroger au plus vite cette disposition
législative aussi injuste qu’inefficace.

Créer les emplois nécessaires

La Fonction publique (Etat, territoriale, hospitalière)
représente 20 % de l’emploi total de notre
pays soit plus de 5 millions de salariés.
Si la FSU se félicite des créations de postes dans
certains secteurs dits « prioritaires » cela ne doit
pas se faire au détriment d’autres secteurs. C’est
pourquoi elle demande un moratoire sur les suppressions
d’emplois et l’ouverture de discussions
afin d’envisager les créations nécessaires pour répondre
aux besoins de la population et améliorer
les conditions de travail des agents. Il faut aussi
mettre un terme à la précarité dans la Fonction
publique.

Améliorer le fonctionnement de la Fonction Publique et des services publics

De nombreuses concertations sont en cours et
les semaines et les mois à venir vont voir se
concrétiser plusieurs projets législatifs :
Modernisation de l’Action Publique, Education,
décentralisation, enseignement supérieur,
justice…Pour la FSU, ces projets doivent donner
le cap du changement de politique afin d’assurer
plus de justice sociale et de progrès. Ils doivent
définitivement tourner la page de la RGPP et de
la Réate. La lutte contre les inégalités sociales et
territoriales passe par une place plus importante
de l’Etat et de ses ministères, de leurs agents
dans tout le pays. Elle nécessite de renforcer la
qualité des services publics y compris
territoriaux. La FSU rappelle son opposition à
une nouvelle phase de décentralisation sans
bilan de l’existant et à tout nouveau transfert de
personnels (orientation, formation...).

Documents joints

PDF - 109.4 ko

Contact

FSU 37


Maison des Syndicats
18 rue de l’Oiselet
37550 St Avertin.


Tél/fax : 02 47 64 93 01
Mél : fsu37@fsu.fr

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois